Bienveillance corporelle

Petit exercice pour mieux gérer ces émotions qui me font manger

Dans cet vidéo, je vous parle de la gestion des émotions qui peuvent survenir pendant cette période de confinement.

Vous pourriez en effet être en proie à de désagréables (en tout cas perçues comme telles) émotions telles que l’angoisse, l’inquiétude, l’agacement, la frustration … ou même de l’ennui !

NORMAL

Vous pourriez aussi manger pour tenter de calmer, dissimuler, dissoudre, désagréger ces vilaines émotions …

NORMAL aussi … on peut ressentir le besoin de se tourner vers la nourriture, des aliments gras et/ou sucrés quand certaines émotions désagréables se manifestent. Vous recherchez un peu de réconfort.

Et je le répète cela peut être tout à fait normal. Vous n’êtes pas exceptionnel (enfin si mais pas pour cela !).

En revanche, c’est problématique quand cela devient un mode pour éviter systématique ses émotions. Lorsque l’on est dans le mode de l’évitement.

Sans rentrer dans le détail : plus on essaie de repousser, camoufler, éviter ces émotions, parce qu’elles sont désagréables, pire c’est. Cela amplifie le ressenti. Bref cela fonctionne souvent pas mal à court terme (c’est pour cela que votre tête continue de le faire d’ailleurs) mais pas vraiment à long terme …

Remarquez que souvent ça fonctionne comme cela :

Je ressens x, je suis mal, j’ai des pensées négatives etc … = > je mange, je bouffe etc… souvent en mode automatique comme un robot = > non seulement mon émotion n’est pas régulée (en tout cas pas très longtemps … quelques secondes ? minutes ??) mais je suis souvent encore plus mal physiquement (nausée, douleurs gastriques …) et en proie à la culpabilité, la honte entre autres …

Ce que je vous propose, c’est un petit exercice, de pleine conscience, qui vise à vous aider à mieux gérer ces « compulsions ».

J’attire votre attention que le fait que la prise en charge de ce type de problématique requiert parfois un travail plus vaste sur la gestion des émotions. Ce n’est qu’un petit outil que je vous présente ici. Si cela est une vraie problématique pour vous, n’hésitez pas à me contacter pour en discuter.

C’est parti … je vous invite à adopter une position digne et confortable et à fermer les yeux si c’est ok pour vous, sinon fixer un point devant vous.

Je vous invite à prendre pleinement conscience de vote respiration, restez centré sur elle quelques instant, de manière curieuse, sans chercher à la modifier ….

Observez la là où elle est le plus visible, peut être au niveau de votre nez, l’air frais qui entre et l’air tiède et doux qui en ressort …

Peut-être au niveau de votre thorax ou de vote abdomen qui se gonflent et se dégonflent au rythme de la respiration…

Prenez le temps d’être là, présent à votre respiration …

Je vous invite à vous connecter à cette émotion désagréable et à l’observer dans votre corps … là encore de manière curieuse … où se manifeste elle de manière visible dans votre corps … laissez là être là … présente … prendre de la place … évoluer … observez aussi les pensées qui vous viennent, souvent elles attisent le feu … et laissez ces pensées pour ce qu’elles sont, des productions de votre esprit … laissez-les vous échapper comme si elles ne vous appartenaient plus… et revenez à vos sensations….

Observez peut être une impulsivité à manger en présence de ces émotions … observez cette impulsivité dans votre corps … un peu comme une vague qui cherche à vous emporter ….

Observez peut être une impulsivité à manger dans votre tête, ces pensées permissives qui vous autorisent à manger …

Faites de la place à tout cela, reconnaissez cette émotion en la nommant … accueillez la … remerciez la …

Comment pourriez-vous, là, ici et maintenant prendre soin de vous, de cette partie de vous qui ressent ces émotions désagréables ?

Peut-être pourriez-vous vous accordez un peu de compassion … c’est dur de ressentir cela …

Et que vous décidiez de prendre soin de vous que ce soit en mangeant ou tout autre chose, est ce que vous pourriez savourer ce moment que vous vous offrez, savourez chaque bouchée de ce moment, comme un cadeau que vous vous faites ?

Dès que vous le souhaitez rouvrez les yeux …

Voilà j’espère que ce petit exercice vous aura aidé !

Si vous avez besoin de plus d’aide, n’hésitez pas à me contacter ici

Portez-vous bien et prenez soin de vous.

Virginie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.